05/01/2014

A jaune

 
 
 
 

Janladrou à Granville, octobre 2012

 
à Janladrou

1

Je suis le A
Je porte le jaune 

Je suis le A
Je porte le jaune du pays de toujours 

Je suis le A
Je porte le jaune du pays de toujours secrètement dans ma tête 

Je suis le A
Je porte le jaune du pays de toujours secrètement dans ma tête comme si le monde vivant disparaissait sous mes yeux 

Je suis le A
Je porte le jaune du pays de toujours secrètement dans ma tête comme si le monde vivant disparaissait sous mes yeux et faisait place à une infinité d’autres mondes 

Je suis le A
Je porte le jaune du pays de toujours secrètement dans ma tête comme si le monde vivant disparaissait sous mes yeux et faisait place à une infinité d’autres mondes, comme s’il ne restait qu’un souffle

Je suis le A
Je porte le jaune du pays de toujours secrètement dans ma tête comme si le monde vivant disparaissait sous mes yeux et faisait place à une infinité d’autres mondes, comme s’il ne restait qu’un souffle, un scintillement, une palpitation aérienne 

Je suis le A
Je porte le jaune du pays de toujours secrètement dans ma tête comme si le monde vivant disparaissait sous mes yeux et faisait place à une infinité d’autres mondes, comme s’il ne restait qu’un souffle, un scintillement, une palpitation aérienne, d’où émane une étrange lumière

Je suis le A
Je porte le jaune du pays de toujours secrètement dans ma tête comme si le monde vivant disparaissait sous mes yeux et faisait place à une infinité d’autres mondes, comme s’il ne restait qu’un souffle, un scintillement, une palpitation aérienne, d’où émane une étrange lumière qui me regarde et m’emplit 

Je suis le A
Je porte le jaune du pays de toujours secrètement dans ma tête comme si le monde vivant disparaissait sous mes yeux et faisait place à une infinité d’autres mondes, comme s’il ne restait qu’un souffle, un scintillement, une palpitation aérienne, d’où émane une étrange lumière qui me regarde et m’emplit et me fait sentir que le moment est venu de tout recommencer à zéro


2

JAUNE
                                      la cendre
se peint partout
 

                                      TERRE 

poussière
                                      d’ossements
au-delà de l’a
                                      le feu
signes gravés
                                      au désert 
 

CRUAUTÉ
                                      pays
de l’éclairement
                                      l’œil pétrifié
bouge sans cesse
 
                                      SEUL 

le bâton de lumière
                                      tremble
cœur d’or
                                      toujours neuf 
 

ÉCLAT
                                      d’une présence

 

3

Tout est foudre et cristal
Midi le vif
Ah ! le délirant
Ah ! le lumineux
Feu
Entrailles
Le tremblement d’une parole
La vie déploie à l’infini un halo de jaune
Eclairs
Visions
Retour à un monde premier
Retour à un cri à une éclosion
Un désir ininterrompu de lumière
Midi l’ébloui
Ah ! le vacillant
Ah ! le fiévreux
L’air grillé souffle au désert
Entrons dans le grand rêve de l’unité perdue 

 
4 

Voici le secret
voici la foudre 

le secret le plus haut
la foudre du ciel 

voici le secret
voici l’Un 

voici la foudre
voici l’Un 

l’Un éternel 

l’Un éternel
qui se transforme
 

5

A

le A
le jaune

le A
le jaune
 
le jaune
le A

le jaune
le A

jaune

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire