23/03/2014

Danse avec ta blessure secrète


A Jean-Pierre Lesieur
pour son enquête:
le poète du XXIe siècle

 

Il file le long des routes
Il fonce comme un dément
Corps vibrant et pure allégresse 

Il file le long des routes
La fatigue lui brûle les yeux
En bordure du chemin il rêve qu’il danse 

Danse avec ta blessure secrète
Cœur fantôme
Souffle ton âme
Une mélancolie profonde
Toute la nuit sous les étoiles 

Danse avec ton chagrin feutré
Cœur fantôme
Préserve ta trace
Un grand frisson qui passe
Toute la nuit jusqu’à l’aube 

Ne le cherchez pas le long des routes
Ne le cherchez pas dans la profondeur des forêts
Ni dans la boue des rivières
Un jour il sortira de son tunnel
Et jettera sa vie dans la mêlée 

Inutile d’insister 

Une pierre pour oreiller
Il danse parmi les nuages
Dans le flux du monde
 
(Bruno Sourdin, L'Air de le route, Editions Gros Textes)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire